Equipe:
Durée: 106‘
Genre: Drame policier
Date de sortie: 01/12/2009
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un homme attend son avion à l'aéroport de Madrid. Deux autres hommes semblent attendre avec lui. Ils lui demandent si il est prêt et lui confie des clés ainsi qu'une boîte d'allumettes...

Notre critique:

Un début mystérieux à souhait et le début d’une errance comme les affectionne particulièrement Jim Jarmusch… Oui mais voilà, après environ deux heures, le film se résume en gros à ce mystère et à une lente errance qui ne décollera jamais. Et hormis une explication du titre (Isaach De Bankolé est un homme qui visiblement garde le contrôle de lui-même en permanence), nous n’aurons jamais une once de commencement d’explication ou d’éclaircissement quelconque sur le pourquoi du comment…

Bien sûr, ce n’est pas forcément le but d’une oeuvre artistique de nous faire partager un sens mais là, Jarmusch laisse la majorité des spectateurs et y compris ces admirateurs sur le carreau. Et ce ne sont pas les nombreuses références à d’autres films, ni le jeu de piste de boîtes d’allumettes, ni le casting international, ni les formidables images aux cadrages subtilement choisis qui compensent l’absence de fil conducteur et d’une once de souffle épique.

On conclura donc que THE LIMITS OF CONTROL est un film faussement cryptique qui n’est là que pour obscurcir une simple histoire de tueurs à gage tout ce qu’il y a de plus classique…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...