Equipe:
Durée: 112‘
Genre: Drame biographique
Date de sortie: 15/06/2010
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Iasnaïa Polania, domaine de Tolstoï en 1910. Un nouveau venu dans le mouvement tolstoïen, Valentin, est envoyé par Vladimir Tchertkov comme secrétaire auprès de Tolstoï, mais aussi comme espion auprès de la comtesse, sa femme, Sofya Tolstaya...

Notre critique:

THE LAST STATION  s’attache donc à la fin de la vie du célèbre écrivain russe Leon Tolstoï… mettant en parallèle la doctrine issue de son oeuvre et le réel amour qui le liait à sa femme Sofya (formidable Helen Mirren!). Pour illustrer le récit et lui donner un point de vue intéressant, Michael Hoffman, réalisateur et scénariste, a choisi de suivre Valentin (joué avec sensibilité par James McAvoy -WANTED), le naïf de service, admiratif inconditionnel du grand Tolstoï…
Et c’est Valentin, pris entre Vladimir Chertkov, le maître à penser de la doctrine tolstoïenne, la comtesse Sofya Tolstaya, Masha sa maîtresse et Tolstoï lui-même qui va servir de fil conducteur et de révélateur des tensions entre les flagorneurs qui entourent le maître et les personnes qui l’admire pour ce qu’il est: un grand écrivain.
Avec son interprétation sans failles, THE LAST STATION n’est toutefois pas un film facile car il tente de traduire en images et en situation les problèmes entre doctrine et le monde réel…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...