Titre français: Le Dernier Samourai

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 13/01/2004
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Vers la fin 1870, afin d'anéantir les derniers samouraïs du pays, l'Empereur Meiji fait appel au capitaine Woodrow Algren pour qu'il entraîne son armée. Il marque ainsi son désir profond de rompre avec la tradition qui consiste à utiliser les samouraïs pour la protection de l'empire. Mais la destinée d'Algren risque de lui jouer des tours: alors qu'il se retrouve blessé et capturé par les samouraïs, Katsumoto, leur chef, lui apprend le code d'honneur du guerrier samouraï. Il lui faut à présent choisir dans quel camp il veut poursuivre le conflit...

Notre critique:

Dans la catégorie Les aventures de Monsieur Cruise au pays d’Hollywood, aujourd’hui nous vous présentons Tom découvre le Japon! Ainsi l’acteur-producteur s’offre une escapade asiatique vantant les mérites d’une certaine philosophie en vue d’un Oscar ou d’une quelconque autre statuette qui pourrait nourrir son ego (déjà pas triste).

Or donc, sous la houlette d’Ed Zwick (l’honnête GLORY mais surtout l’incroyablement niais LEGENDS OF THE FALL et le désolant COURAGE UNDER FIRE), le petit Tom s’est pris douze kilos de muscle, a fait du code samouraï son nouveau code de conduite et a renié à tout jamais la scientologie (euh, non là je déconne!)… Tout cela pour quoi? Eh bien, pour un ouvrage chiamment moyen qui compile tous les clichés du mec qui part à la rencontre d’une autre civilisation et se voit séduite par elle…. point barre!

Il faut pourtant reconnaître que si la forme est des plus académiques – la succession de plans fixes ne prend vie que grâce au montage – , le fond aurait pu être très subversif… En effet, Tom, the prototype of the americain with les dents qui brillent, finit par défendre une partie du Japon contre l’invasion américaine d’armes de destruction massive. Eh oui, à l’époque, les fusils et les canons contre des épées, c’est un peu les missiles contre les mitraillettes aujourd’hui… Bien entendu ceci aurait dû s’avérer totalement désespéré et le héros de perdre sa vie puisque l’histoire nous donne raison! Mais on n’abat pas Tom Cruise si facilement et lors d’une magnifique pirouette notre homme promis à une mort certaine renverse toute la vapeur et sauve plus ou moins l’empire du Soleil… Cela violonise dans les coins et procure chez les personnes psychologiquement fragiles un effet similaire à des tranches d’oignons sous les yeux.

Le jeu aussi expressif qu’une brique de Tom trouve son épanouissement dans l’agitement limité des mâchoires, le regard braiseux et le brushing façon homme des bois relooké par Kenzo. A ses côtés Ken Watanabe, véritable révélation de ce truc, l’écrase en deux plans et s’offre un rôle vedette plus que mérité! On passera vite fait sur le coup du méchant ricain qui tue le papa d’un enfant asiatique qui finit pas séduire son cœur à force de persévérance et des deux, trois autres idées qui surnagent dans cet océan de poncifs…

Donc si vous avez deux heures vingt à perdre ou si vous ne connaissez que dalle, mais alors que dalle sur le Japon, on vous donne la permission d’aller jeter un œil sur ce DERNIER SAMOURAÏ. Sinon, très honnêtement y’a vraiment d’autres films qui méritent plus votre attention que ce pur produit sans saveur… Alors ?!

A propos de l'auteur

Journaliste