Equipe:
Durée: 115‘
Genre:
Date de sortie: 05/01/1999
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Angleterre, 1941. Les hommes sont partis sur le front, les exploitations agricoles sont désertes. La famine guette. Les Land Girls, une armée exclusivement féminine, est créée pour aider les fermiers. Trois volontaires débarquent dans la campagne profonde et sèment le trouble autour d'elles. Notamment dans l'esprit du jeune Joe, impatient de s'engager dans la force aérienne, mais également prompt à tomber amoureux...

Notre critique:

Après le choc émotionnel et visuel de SAVING PRIVATE RYAN, il est assez reposant de voir ce THE LAND GIRLS britannique. David Leland, scénariste et réalisateur, approche la seconde guerre mondiale sous un angle radicalement différent, délaissant le faste du combat pour le calme bucolique des fermes obligées de maintenir leur production. L’histoire combine habilement humour, amour et drame. Elle mélange l’anecdote (une relation amoureuse impossible) avec l’horreur de la guerre (la précarité de la vie humaine). Ce n’est guère original, mais c’est bien raconté, entraînant et rythmé. Que demander de plus? rn

Un casting de qualité, peut-être? Pas de problèmes: le voilà! Les quatre personnages principaux rivalisent de charme et de conviction. Trois dames pour le charme: Catherine McCormack (mariée à Mel Gibson dans BRAVEHEART) sera la romantique; Rachel Weisz (dangereuse séductrice dans I WANT YOU, de Michael Winterbottom), la vierge curieuse en quête d’émancipation sexuelle; et Anna Friel, l’ingénue libertine. A leur côté, un monsieur pour la conviction: Steven Mackintosh est émouvant, superbe de retenue. D’un abord rude, il dévoile peu à peu une personnalité tendre et profondément humaine. Celui qu’on avait déjà pu remarquer en transsexuel dans DIFFERENT FOR GIRLS confirme ici son immense talent. rn

Le bonheur du mélodrame, c’est de pleurer avec plaisir. Il faut profiter de ces instants-là, et ne pas les rater quand on les projette près de chez vous…

A propos de l'auteur

Journaliste