Titre français: Jungle Book 2

Equipe:
Durée: 67‘
Genre:
Date de sortie: 18/02/2003
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Mowgli vit à présent dans le village des hommes, et même s’il aime beaucoup sa nouvelle famille, son ami Baloo lui manque. De son côté, ce bon vieil ours se sent bien seul sans son "petit d’homme". Mais il n’y a pas que Baloo qui espère le retour de Mowgli : Shere Khan le tigre attend impatiemment l’occasion de se venger...Quand Mowgli se glisse discrètement hors du village pour retourner dans la jungle, c’est le début de la chasse... Qui trouvera le garçon le premier : ses vieux amis, sa nouvelle famille,sa nouvelle amie, une petite fille nommée Shanti, ou le tigre mangeur d’hommes?

Notre critique:

Ben voilà. Disney a redécouvert la formule magique! Pas vraiment révolutionnaire mais hautement rentable! Au vu des résultats forts décevants de leurs derniers ouvrages, la firme s’est rabattue sur le filon ‘suite de nos classiques’; et ce avec un certain bonheur, financier, pour la souris aux grandes oreilles. Investissements réduits et taux de rentabilité bien plus élevés que leurs ‘big budget movies’. Disney affiche à nouveau un joli sourire.

Nous retrouvons donc avec un plaisir fort aléatoire, les héros qui bercèrent notre enfance voire ceux de nos parents. Ainsi après CENDRILLON, PETER PAN, LE ROI LION et avant ROBIN DES BOIS et les autres, c’est le petit Mowgli et toute sa clique qui reprennent le chemin des grands écrans. Si ce dessin animé ne révolutionne en rien l’animation tant du point de vue graphique que du point de vue narratif, il serait de mauvais ton de bouder la (maigre) satisfaction de retrouver Bageraa, Kaa, Baloo et les autres.

Evidemment, cet animé nous ressert ce qu’il nous avait déjà conté. Ainsi, on ne sera pas surpris de revoir quasiment les mêmes numéros musicaux que dans le film originel (et -nal). Tous les animaux-personnages y vont de leur ritournelle sauf King Louie parti au fin fond la jungle rejoindre ses ancêtres. Niveau scénaristique, cette vraie suite directe amorce le manque de brousse de Mowgli et la vengeance que clame Shere Khan, point barre. Et cela sent le produit formaté pour l »exploitation vidéo, l’ensemble, gonflé par la participation de stars comme Haley Joel Osmont, John Goodman et Phil Collins côté interprètes, et de reprises ad hoc des standards ‘Be like You ‘ et ‘The Bare Necessities’ n’est pas moins digne du grand écran que certaines autres productions animées.

On appréciera donc ce deuxième volet au LIVRE DE LA JUNGLE en regard du degré de sympathie que l’on porte à chacun des personnages, sans plus!

A propos de l'auteur

Journaliste