Titre français: Hunger Games: La Révolte – Partie 2

Equipe: Danny Strong, Francis Lawrence, Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Peter Craig, Suzanne Collins
Durée: 137‘
Genre: Film d'action, Film de science-fiction
Date de sortie: 18/11/2015
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Après l’attaque du District 2 et le lavage de cerveau de Peeta, Katniss Everdeen se doit de continuer à être la porte drapeau d’une rébellion bien décidée à renverser le président Snow et tous les gens du Capitole...

Notre critique:

Enfin, nous y sommes! Après quatre interminables épisodes de valeurs inégales, la tétralogie cinéma (adapté de la trilogie des romans, puisque le dernier Mockingjay a été divisé en deux parties, comprenne qui pourra!) se termine, clôturant ainsi le destin de cet univers dystopique.

Plus que jamais dans THE HUNGER GAMES: MOCKINGJAY – PART 2, c’est la notion de tyrannie et de toute puissance des médias qui sont mises en évidence et dénoncées tout au long des 2h17 de film. De manipulée à manipulante, l’héroïne, toujours interprétée par la charmante Jennifer Lawrence, va mettre fin à un pouvoir oppresseur pour pousser son monde vers une démocratie naissante. Tout sera donc bien qui finit bien…

Malheureusement, ces critiques du pouvoir à outrance, que l’on peut juger comme très positives et très éducatives pour les adolescent(e)s qui sont la cible du film, restent mises en scène tellement platement, avec des scènes d’action qui manquent totalement de lisibilité (la scène dans les égouts avec les mutants en est un bel exemple), que le but de la démonstration fait long feu.

Et même si on peut trouver plus de dynamisme dans THE HUNGER GAMES: MOCKINGJAY – PART 2 que dans la première partie (il faut dire que ce n’était pas difficile!), on ne peut que sortir de la projection à la fois agacé -les fins à répétition donnent l’impression d’assister à l’agonie de l’histoire- et soulagé d’en avoir enfin fini avec ce brouet adolescent politiquement correct, ce qui, il faut bien le dire, est le comble pour une histoire sur un univers dystopique!

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...