Equipe:
Durée: 147‘
Genre:
Date de sortie: 10/12/2002
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

1898. Harry Faversham est un jeune officier, fils d'un célèbre général de l'armée britannique. Mais même si Harry ne manque pas de courage, la guerre le dégoûte. Et alors qu'une bataille se prépare, il décide de quitter l'armée pour de bon. Son geste est interprété comme une lâcheté et ses trois meilleurs amis ainsi que sa fiancée lui envoient chacun une plume blanche symbole de sa couardise. Harry n'aura de cesse de reconquérir son honneur perdu...

Notre critique:

Le présupposé de THE FOUR FEATHERS est que tout jeune homme anglais de bonne famille au 19e siècle était né pour être soldat. Qu’il le veuille ou non, qu’il soit pleutre ou courageux, le jeune homme type devait se consacrer à l’armée de son pays. Mais finalement, le film pose une question fondamentale au travers de son personnage principal: quel est le plus courageux? Celui qui s’oppose à l’ordre établi et qui avoue ses craintes et ses conflits intérieurs ou celui qui fonce tête baissée sans se poser de questions et accepte la tradition?

Au-delà de cette question, THE FOUR FEATHERS, adaptation d’un roman de A.E.W. Mason, est un mélodrame tout ce qu’il y a de plus classique: une fresque avec une romance à la clé. Son réalisateur, Shekar Kapur, ne retrouve malheureusement pas la flamboyance et le souffle de son ELIZABETH excepté dans certaines scènes (l’attaque dans le désert par exemple). Les interprètes, Kate Hudson (ALMOST FAMOUS), Heath Ledger (THE PATRIOT) ou Wes Bentley (AMERICAN BEAUTY) sont sur des rails et même si leur jeu est sans faute, on ne sent pas la performance derrière les personnages.
Et si on ne peut s’empêcher de penser par moments à David Lean et son LAWRENCE OF ARABIA, hélas l’histoire est plutôt celle d’un destin déjà vu où les routes sont toutes tracées jusqu’au happy end, bien évidemment.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...