Titre français: L'Exorciste : Version Intégrale

Equipe:
Durée: 131‘
Genre: Film fantastique
Date de sortie: 30/03/2001
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

En Irak, sur un chantier archéologique, le père jésuite Merrin découvre une petite figurine du démon Pazuzu. Des événements étranges se succèdent alors, tandis qu'à Washington l'actrice Chris MacNeil est soudain confrontée à un changement plutôt étrange chez sa fille Regan.

Notre critique:

1973. C’est la date de la première sortie de THE EXORCIST aux Etats-Unis, et c’est aussi une date charnière pour tous les futurs films de possession qui vont s’engouffrer dans la voie toute tracée par William Friedkin et le romancier William Peter Blatty. THE EXORCIST et, avant lui, ROSEMARY’S BABY, ont en effet donné toutes leurs lettres de frayeur à un genre mêlant mysticisme, religions et horreurs indicibles. THE OMEN, POLTERGEIST ou encore la série des AMYTIVILLE vont se jeter sur le sujet, tentant (sans y parvenir) de le rendre plus effrayant encore.

Ce qui fait l’indéniable force de THE EXORCIST est l’absence de fioritures et d’une explication rationnelle, la froide description des faits et le talent du jeune réalisateur de FRENCH CONNECTION (1971). L’ajout des 11 minutes de cette version correspond moins au ‘director’s cut’ qu’au ‘scenarist’s cut’. En effet, la plupart des scènes ajoutées (Regan descendant les escaliers comme une araignée, les incrustations du démon Pazuzu, …) correspondent principalement au désir de William Peter Blatty et avaient été enlevées par Friedkin à l’époque.

Si vous ne l’aviez pas vu à sa sortie, foncez le voir maintenant ! Pour les autres, un petit rafraîchissement ne fait jamais de mal…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...