Equipe:
Durée: 86‘
Genre:
Date de sortie: 27/06/2000
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Une jeune femme a un rêve: devenir danseuse dans une comédie musicale à Broadway. Ses atouts: elle est mimi comme tout et elle danse super bien, ce qui n'est pas négligeable quand on veut être danseuse. Son handicap: elle est muette.

Notre critique:


Remarque perfide: Une chance que le scénario ne l’ait pas faite sourde, quoique ça aurait pimenter la chose…

Par ailleurs, un très jeune chercheur est sur le point de mettre au point une invention que t’as pas idée c’que le monde y s’ra pas pareil après.
Son handicap: Il bosse trop. Il a le nez sur ce qu’il cherche alors il ne le voit pas. Il devrait prendre du recul mais il ne s’en rend pas compte alors même que tout le monde le lui dit. Qu’il est bête tout de même.
Ses atouts: Un pote qui parvient à l’emmener dans une boîte où devinez qui danse et qui va lui donner l’illumination pour mener à bien ses recherches?
Remarque perfide: c’est amusant de suivre pendant 1h15 les affres d’un chercheur dont on ignore complètement le but des recherches. Mais bon, ça doit ajouter à l’épaisseur de l’intrigue. Hein, on va dire…

C’est un film présenté, produit, scénarisé par, sur une idée du golden boy français Luc Besson. Bon, certes c’est réalisé par un autre, qui encore?, mais heu, enfin, voilà quoi.
Son atout: Ca ne dure que 86 minutes.
Ses handicaps: Son soi-disant scénario. Sa réalisation MTV du pauvre (ah oui, mais TF1 produit aussi). Son côté jeune romantique abruti. Cette façon d’être absolument vide en basant tout sur des attitudes factices.
Remarque perfide: THE DANCER est une idée de Luc Besson. Quand on voit le résultat, on se dit que le mot « idée » doit avoir envie de changer d’orthographe.

A propos de l'auteur

Journaliste