Titre français: Sous surveillance

Equipe:
Durée: 125‘
Genre: Thriller
Date de sortie: 07/05/2013
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Mère de famille, Sharon Solarz est arrêté par le FBI dans la petite ville de Heathertown pour un meurtre commis il y a trente ans alors qu'elle faisait partie du groupe terroriste radical du Weather Underground.

Notre critique:

Depuis les années 80, Robert Redford réalise, bon an mal an, 2 ou 3 films par décennie. Avec des sujets souvent politiques… Et ce THE COMPANY YOU KEEP prouve une nouvelle fois les implications politiques d’un homme qui a toujours choisi des voies plus difficiles et plus indépendantes que celles que lui traçait Hollywood et les majors.
Ici, Redford, bien loin du terrorisme que Bush Jr. avait pointé du doigt en son temps, se concentre sur le terrorisme interne, un terrorisme né d’un mouvement pacifiste qui voulait dénoncer la guerre du Vietnam. Mais au lieu de s’attarder seulement sur les causes de ce terrorisme, il en analyse plutôt les protagonistes et leur évolution après trente années de clandestinité. Ces gens qui ont cru en un changement possible du monde via une action terroriste, qui ont fait des erreurs mais qui recommenceraient malgré tout.
A l’à-côté politique, le scénariste de THE COMPANY YOU KEEP joint un suspens pour tenter de tenir le spectateur en haleine au travers d’un récit à fond politique. Et c’est là la faiblesse du film, une sorte de mauvais mixage entre suspens et étude de personnages plus profonde. L’équilibre entre ces deux pôles n’est jamais vraiment trouvé et du coup, cette oscillation permanente affaiblit l’ensemble au lieu de le renforcer.
Côté interprètes, rien à redire puisque c’est une belle palette de vieux de la vieille qui donne facilement une leçon de comédien aux plus jeunes. Avec Robert Redford en terroriste vieillissant mais encore capable de tourner le FBI en bourrique et une Julie Christie en noyau dur de l’équipe, il est difficile de demander mieux surtout lorsque l’on retrouve aussi Susan Sarandon ou Nick Nolte à l’affiche.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...