Titre français: La Crypte

Equipe:
Durée: 101‘
Genre:
Date de sortie: 06/12/2005
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Au coeur de la forêt roumaine, une équipe de scientifiques découvre par hasard les ruines d'une abbaye du 13e siècle. Lors d'un examen plus approfondi, ils constatent à leur grande surprise que l’abbaye fut construite au dessus de l’entrée vers un vaste système de grottes souterraines. Des biologistes locaux pensent que ces cavernes pourraient former l’habitat d’un écosystème inconnu et font appel à un groupe de spéléologues américains pour les aider à explorer les profondeurs.
Jack (Cole Hauser) et son frère Tyler (Eddie Cibrian) sont des spéléologues professionnels recherchant l’aventure et les sensations fortes. Ils arrivent en Roumanie avec leur équipe de plongeurs d’élite disposant d’un équipement de haute technicité permettant notamment à un plongeur de rester jusqu’à 24 heures sous l’eau. L’équipe comprenant entre autres Charlie (Piper Perabo) et Buchanan (Morris Chestnut) commence tout de suite l’exploration, mais ce qu’ils trouvent dans les cavernes n’est pas simplement un nouvel écosystème, mais une espèce totalement nouvelle.

 

Notre critique:

Réalisateur de second équipe ou assistant réalisateur sur DARK CITY et la trilogie MATRIX, Bruce Hunt nous sert aujourd’hui son premier vrai film mis en boîte avec ses mains dotées de 10 pouces et sa cervelle de piaf. D’accord, c’est pas très sympa, mais vous ne vous êtes pas farci cette crotte, euh pardon, cette grotte…

Cela commence sous de très mauvais auspices, accumulations de plans impossibles d’un camion traversant une forêt roumaine montés au sécateur avant de se poursuivre en grand portnawac. En effet dans la crypte, les spéléo-plongeurs parlent sous l’eau détendeur en bouche !
Mais c’est bien sûr et le reste est totalement à l’avenant… Défilé d’idées plus idiotes les unes que les autres, retournements de situations que l’on distingue au loin comme un éléphant dans un poulailler… On vous en passe et des meilleures… Cela aurait pu être marrant… en fait ça l’est beaucoup au quinzième degré.

Alors, on vous le dit de go, il y a bien des choses plus distrayantes, amusantes, intelligentes à faire que de se mater ce naveton ! Ne venez pas dire que nous n’étiez pas prévenu… Ceci dit en dvd avec des potes et un peu d’herbe du Bon Dieu, ça doit le faire !

 

A propos de l'auteur

Journaliste