Equipe:
Durée: 104‘
Genre: Drame
Date de sortie: 04/08/2009
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Bloom, 10 ans, et Stephen, 13 ans, ont déjà connu 38 familles d'accueil... Débrouillard, Stephen a mené de mains de maître sa première arnaque à l'âge de 13 ans. Et les deux frères ont une longue carrière qui les attend dans l'escroquerie...

Notre critique:

THE BROTHERS BLOOM démarre avec une mise en scène au millimètre et des images dynamiques et bien rythmées… On peut donc dire que pour son deuxième film, Rian Johnson, le réalisateur de BRICK, un film très original remarqué au Festival de Sundance, prouve qu’il est un metteur en scène à suivre, un faiseur d’images plus qu’intéressant…

Film découpé en chapitres décrivant la parfaite arnaque, THE BROTHERS BLOOM immerge le spectateur dans un monde de folies et de décalages, distordant la réalité pour que l’on ne sache ni où se trouve la vérité ni qui mène la danse. A force d’inventer des mondes, on peut se demander si, pour les deux frères, le réel vaut encore la peine d’être vécu lorsque le monde factice est si drôle et si intéressant. Mais Bloom, avec l’amour, retrouvera peut-être goût à la vraie vie…

Si le film nous emmène dans de très beaux lieux aux quatre coins du monde et joue bien avec la vérité et et le mensonge, il finit par s’essouffler un peu par manque de la dynamique que Rian Johnson avait su imposer dans la première demi-heure. Et si l’on reste attaché aux personnages, c’est un sentiment de langueur (peut-être dû au trio d’interprètes d’ailleurs) qui nous gagne peu à peu au lieu d’une accélération finale attendue…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...