Equipe:
Genre: Thriller
Date de sortie: 11/09/2012
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Sur un site d'entraînement pour les groupes d'opérations spéciales en Alaska, un homme seul sort de l'eau glacée... Pendant ce temps, à Londres, le journaliste Simon Ross s'apprête à sortir un papier concernant Jason Bourne et une série d'opérations confidentielles....

Notre critique:

Jason Bourne avait perdu la mémoire… C’était largement ce qui faisait tout le charme de la série inspirée des romans de Ludlum et surtout ce qui faisait de ce MacGyver mâtiné de 007 un personnage à part entière qui détonait parmi toute la série des espions de tous poils. Ajoutons à cela dans les deux derniers opus, la parfaite alchimie entre Matt Damon et Paul Greengrass et vous aurez une parfaite idée du carton critique et public des films précédents… et du classicisme de ce nouvel opus.
Et voici donc que des producteurs se sont emparés de la franchise pour nous sortir une suite à ce Bourne qui aurait mieux fait de prendre sa retraite au sommet de sa gloire d’autant que la fin de THE BOURNE ULTIMATUM révélait ce qu’il fallait, tout en laissant un soupçon de mystère.
Dans THE BOURNE LEGACY donc, exit Matt Damon, exit Greengrass derrière la caméra et place à un nouvel agent super entraîné (interprété par Jeremy -oeil de faucon- Renner) qui n’a plus de problèmes d’identité mais qui se révèle être un cobaye de super soldat (comme Bourne) mais qui finit surtout par être un sous James Bond en plus d’être l’héritier du terrible Jason. Quant au réalisateur, c’est Tony Gilroy qui s’y colle, le scénariste des trois autres opus avec seulement trois films au compteur, autant dire rien du tout pour un action movie de cette envergure…
Vous l’aurez compris, cette extension aurait pu rester dans les tiroirs des studios que nous ne nous serions pas plus mal portés. Non pas que le film est mauvais, bien évidemment, mais tout simplement parce qu’à force de pousser le bouchon toujours plus loin, on tombe tout simplement dans du scénario classique (fuyards, méchants scientifiques, créatures de Frankenstein, etc) et dans un film d’action qui ne nous apporte rien de plus que d’autres films du même genre… Vivement le retour de 007 dans SKYFALL…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...