Titre français: Le 13ème Guerrier

Equipe:
Durée: 100‘
Genre:
Date de sortie: 24/08/1999
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Une douzaine de vikings de passage dans les contrées arabes sont rappelés au pays pour cause de carnage ethnique. Tout ce qui porte les cheveux longs et blonds ou parle la langue des Wisigoths, Ostrogoths est passé à la moulinette avant de se faire sucer la cage thoracique et étêter. Mais pour vaincre l'ennemi, un oracle les contraint à emmener avec eux un prince arabe banni.

Notre critique:

Amis cinéphiles, recueillez-vous. Après avoir imposé son savoir-faire avec succès sur une pelletée de films d’action, McTiernan trébuche. La mise en place est quelque peu laborieuse, même si partiellement prometteuse, le scénario est indigent et vulgairement linéaire (tout ça pour ça!) et le déroulement des plus convenus où les diverses étapes reflètent une nonchalance inattendue. Et comme pour enfoncer les clous du cercueil, Michael Crichton y a adjoint sa touche personnelle. Un plan (avec un éclairage crasseux) par ici, un autre par là donnent pour unique résultat d’annihiler toute espèce d’envolée (que l’on sent par moment poindre).

Le tout tient plus de l’exercice pénible que du divertissement barbare tant attendu par les fans du réalisateur de THE HUNT FOR RED OCTOBER. Les conditions de fabrication y sont certainement pour beaucoup

On se rabattra donc sur le remake THE THOMAS CROW AFFAIR du même Mc Tiernan qui croisera le fer avec 13th WARRIOR simultanément sur les écrans belges.

A propos de l'auteur

Journaliste