Réalisation: Jason Hall
Interprètes: Haley Bennett, Miles Teller, Joe Cole, Keisha Castle-Hughes
Scénario: Jason Hall, David Finkel

Durée: 109‘
Genre: Drame de guerre
Date de sortie: 22/11/2017
Cotation: ** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

28 avril 2007. Irak. Des soldats US sont pris dans une embuscade. Adam Schumann s’en sort et rentre enfin chez lui...

3 soldats reviennent du front, 3 destins différents, 3 illustrations d’un retour difficile. Pour survivre, ils vont tenter de revivre ensemble plutôt que de vivre à nouveau dans cette société qui ne leur convient pas.

Sujet vu, revu dans le cinéma américain (APOCALYPSE NOW, RAMBO, TAXI DRIVER, THE DEER HUNTER, FULL METAL JACKET pour n’en citer que quelques-uns), traité aussi -mais beaucoup moins- dans le cinéma européen (VOIR DU PAYS), le stress post-traumatique des soldats a fait couler beaucoup de pellicule.

THANK YOU FOR YOUR SERVICE ne brille donc pas par l’originalité du sujet mais bien plus par une excellente interprétation et une mise en scène plutôt solide de Jason Hall dont c’est le premier long métrage derrière la caméra (il avait signé le script de AMERICAN SNIPER pour Clint Eastwood). A cela s’ajoute un certain sens du suspens (sur le thème “est-ce qu’ils vont s’en tirer?”) qui enrobe tout le film, lui conférant un autre attrait aux yeux de ceux qui ne s’emballeraient pas pour les traumas liés à la guerre.

Les trois destins, même si traités en parallèle, ne sont pas des redites les uns des autres et la narration leur permet d’exister conjointement en apportant un véritable sens à l’histoire. Le final de THANK YOU FOR YOUR SERVICE apportera une des raisons du traumatisme, la culpabilité, libérant peut-être la parole et les esprits de ceux qui auront le courage de l’affronter.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…