Titre français: Terminator Renaissance

Equipe:
Genre: Film de science-fiction
Date de sortie: 02/06/2009
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

2003, pénitencier de Longview. Marcus Wright, condamné à mort, va être exécuté. Mais le docteur Serena Kogan le convainc de laisser son corps à la science car elle a de grands projets pour lui. En 2018, la guerre entre humains et machines continue de plus belle sous l'égide du réseau militaire Skynet, devenu autonome. A la tête des rebelles humains, John Connor mène le combat...

Notre critique:

Ce quatrième opus sans Schwarzy (ou presque, puisqu’il apparaît quelques instants dans des images recomposées par ordinateur) est intéressant à plus d’un titre.

D’abord parce qu’aux mains d’un spécialiste du film d’action comme le réalisateur McG (les deux CHARLIE’S ANGELS), ce TERMINATOR SALVATION ne manque pas de rythme et de quelques belles scènes d’action. Ensuite parce que l’on a droit à une explication un peu plus conséquente de l’univers du futur qui avait été développé par bribes dans les trois autres épisodes. Et enfin car ce TERMINATOR SALVATION nous présente aussi une belle galerie de robots créés par le réseau autonome SKynet. C’est ainsi que l’on découvre des mototerminators, des hunter-killers et d’autres petites merveilles destinées à éradiquer l’espèce humaine de notre bonne vieille planète…

Et cerise sur ce gâteau, quatrième du nom, Christian Bale dans le rôle de John Connor donne toute la profondeur de son talent au personnage pour rendre tangible le dilemme d’une vie d’homme déjà toute tracée dans le passé…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...