Equipe:
Durée: 109‘
Genre:
Date de sortie: 05/08/2003
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

Compositeur discret qui a fait ses lettres avec SCREAM avant que THE WATCHER, JOY RIDE et BLADE II viennent confirmer son statut de petit compositeur au potentiel intéressant, Marco Beltrami se retrouve ni une ni deux derrière un des films les plus attendus de la décennie. Exit donc Brad Fiedel, bonjour Marco! Beltrami prend dès le départ la tangente. Peu ou prou de reprise du célèbre thème (elle est très discrète et déstabilisante), Marco préfère ne rien devoir à personne! En s’écartant du modèle, la compositeur a pris un énorme risque mais s’en sort relativement bien. Il réussit, malgré un usage important d’effets sonores, a construire un album avec un structure assez forte mais trop linéaire (qui rappelle sporadiquement du Don Davis) sans thème à dégager… Les plages sont donc à sélectionner et à programmer pour avoir une demi-heure de bonne écoute tant le reste est à oublier. Un résultat en demi teinte qui s’il n’emporte pas le morceau est loin d’être à jeter. Pour auditeurs avertis!

 

A propos de l'auteur

Journaliste