Equipe: Agnieszka Grochowska, Archie Madekwe, Elle Fanning, Max Minghella
Durée: 93‘
Genre: Drame musical
Date de sortie: 10/07/2019
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Violet est une jeune fille un peu en marge. Sa mère gagne peu et les revenus de Violet sont consacrés à la vie quotidienne. Quand l’occasion de participer à un concours de chant se présente, elle tente le tout pour le tout, avec l’aide d’un ancien chanteur d’opéra...

Notre critique:

Depuis maintenant quelques années, Elle Fanning a pris du galon. Elle est devenue l’adolescente américaine, et maintenant jeune femme, la plus en vue, au point de collaborer avec de grands réalisateurs dans des styles très différents. Avant de la voir à la rentrée chez Woody Allen dans A RAINY DAY IN NEW YORK, la voici dans TEEN SPIRIT, un film dans lequel elle incarne Violet, une jeune fille un peu en marge. Sa mère gagne peu et les revenus de Violet sont consacrés à la vie quotidienne. Quand l’occasion de participer à un concours de chant se présente, elle tente le tout pour le tout, avec l’aide d’un ancien chanteur d’opéra.

Malgré la tentative de suspense présente, ce genre de film est malheureusement cousu de fil blanc. Ce n’est pas dans l’histoire qu’il faut aller chercher des surprises. Dès qu’il est question d’un concours, l’issue est relativement évidente. L’intérêt réside plutôt dans la personnalité de Violet, ses envies, ses choix de vie mais aussi les choix esthétiques du film.

TEEN SPIRIT est un portrait d’adolescente on ne peut plus classique en vérité. Son lieu de vie, l’île de Wright, lui offre peu de possibilités. Dès lors, l’opportunité de participer à un concours de chant est une chance inespérée. C’est une occasion d’émancipation, de possible succès et enfin de se découvrir. Au fur et à mesure que les étapes avancent, elle comprend, grâce à l’aide de son coach qui elle est et ce qu’elle veut.

Tout cela ne semble cependant être qu’un prétexte pour que Max Minghella, le réalisateur, puisse s’amuser en terme de mise en scène. Cela commence par la photographie, très référencée. Il y a beaucoup de couleurs flash, néons. Ce côté pop, limite psychédélique, joue pour beaucoup dans l’atmosphère du film et est sans doute la meilleure ambiance possible pour cette histoire. La musique est à l’image de la photographie puisque, parmi les morceaux, on retrouve notamment « Lights » d’Ellie Goulding ou encore « Lean On » de Major Lazer. Malheureusement, l’ensemble peine à emballer réellement. C’est plutôt joli, il y a quelques bonnes idées de mise en scène, Elle Fanning joue très bien comme à son habitude et… c’est tout. TEEN SPIRIT se limite à ça.

Le potentiel de base était limité et il était difficile de faire plus qu’un simple show sous fond de concours de chant. TEEN SPIRIT  remplit donc son cahier de charges sans aller au-delà. L’enveloppe est belle mais le fond relativement anecdotique. Dommage.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Thibault van de Werve

Ce jeune passionné de cinéma, formé entre autres au Festival du Film Fantastique de Bruxelles, affectionne en particulier Steven Spielberg, Terrence Malick et Alejandro Gonzalez Iñárritu. Il écume avec passion les visions de presse et les nombreux festivals belges, où il s'est déjà retrouvé juré (Brussels Film Festival, Festival du Film d'Amour de Mons, Festival du Film Policier de Liège...), tout en officiant par ailleurs pour les pages culturelles de La Libre Belgique.