Titre français: Haute Tension

Equipe:
Durée: 90‘
Genre:
Date de sortie: 07/10/2003
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Marie, une étudiante de vingt ans, révise ses examens dans la ferme isolée des parents de sa meilleure amie. En l'espace d'une nuit, un tueur, qui ignore son existence, assassine à tour de rôle les membres de cette famille...

Notre critique:

HAUTE TENSION, voilà donc, le petit phénomène français! Nous étions curieux de découvrir ce à quoi ressemblerait le renouveau du survival-slasher version hexagonale. Et bien la réponse est simple : à des films américains indépendants des années 70 et début 80. Soit une fiction sèche, aux personnages carrés et sous exploités qui met en avant le suspense et le gore purs.

Dépourvu de toute fioriture, le deuxième long métrage du jeune Alexandre Aja (FURIA) salue avec déférence ses pères que sont, entre autre, MANIAC (de William Lustig) LAST HOUSE ON THE LEFT (de Wes Craven) et toute la kyrielle de films extrêmes qui ont marqué d’une empreinte indélébile le cinéma de genre qui tache.

Mise en scène ad hoc et plutôt bien sentie, interprètes violents mais fort dépourvus de nuances et scènes électrochocs. Le menu est simple mais efficace, à défaut d’être original! Hic majeur, de cette promenade dans les champs version MASSACRE A LA TRONCONNEUSE : le retournement dans les 10 dernières minutes. D’un côté il met en relief, les rares bribes de dialogues du film et les éclaire d’une nouvelle lecture, de l’autre cela nous renvoie directement aux sempiternelles fins de tous les serial-movies qui n’arrivent pas à terminer sans vous lancer un TATATAAAAA… vous l’aviez pas vu venir celle-là! En plus d’être fatiguant, ça gâche un peu le plaisir (totalement coupable) pris à la vue de cette boucherie!

Donc, l’exercice est plutôt réussi (pour preuve le pauvre Aja s’est déjà fait débaucher par l’écurie Luc Besson) mais il se limite à cela: un exercice ! Pour les adeptes du trouillomètre qui explose et des histoires qui ne vous filent pas la migraine!

A propos de l'auteur

Journaliste