Titre français: Star Wars – Episode III: Revenge of the Sith

Equipe:
Durée: 139‘
Genre: Film de science-fiction
Date de sortie: 17/05/2005
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Cela fait trois ans qu'Anakin Skywalker se bat dans la guerre des Clones... Trois ans qu'il se cherche et qu'il ne parvient pas à maîtriser complètement la force qui est en lui. Rejeté par le conseil des Jedi, il tombera sous la coupe du chancelier Palpatine qui l'entraînera du côté obscur de la force.

 

Notre critique:

Et voilà, ça y est, c’est fait. La saga se clôture après 28 ans d’attente entre le premier épisode (le IV) et le dernier (le III)… Même si le soufflé était déjà retombé avec les deux précédents qui avaient déçus pas mal de fans de la première heure, inutile de dire que l’attente de cet opus III, que l’on nous promettait plus sombre et révélateur de tous les mystères distillés jusqu’ici, était toujours à son comble…

Dès les premières images, le ton est donné, STAR WARS EPISODE III privilégiera l’action, encore l’action et rien que l’action. Fini les amourettes à rallonge du II, les vaisseaux cartonnent, tirent dans tous les coins et cela se voit! Un petit bémol cependant, heureusement vite gommé dans la suite du film: l’humour des droides et de R2D2 est insupportable! On dirait le retour de Jar-Jar Bin… Et lorsqu’Anakin et Obi-Wan s’y mettent aussi, cela tient presque d’un épisode d’Amicalement Vôtre! Décidément, même si les effets sont de plus en plus soufflants, George Lucas n’est pas devenu meilleur scénariste pour autant… Et surtout pas un meilleur dialoguiste! Les dialogues sont tellement faiblards qu’aucun des interprètes, aussi bons soient-ils, ne parvient à rattraper leur inanité…

La symbolique de l’ensemble reste donc très simpliste (à l’image de la planète de feu pour les méchants séparatistes), et c’est sans surprises particulières que l’on apprend comment Anakin devient Darth Vader, comment naissent Luke et Leia, d’où vient Chewbacca, pourquoi C3PO perd-t-il la mémoire, etc. Tout le film est basé sur le basculement d’Anakin Skywalker vers le côté obscur de la force: Darth Vader est le résultat du manque de confiance du conseil Jedi et de la manipulation du chancelier Palpatine, le tout sur fond de visions prémonitoires concernant Padmé. Si cet ensemble de circonstances fonctionnent bien évidemment, on regrettera hélas un retournement peut-être un peu trop rapide qui ne convainc qu’à moitié.

Côté positif, l’action est permanente et de nombreux combats dans des lieux divers et variés émaillent le récit et satisferont les amateurs du genre même si l’abus des effets 3D rend parfois les protagonistes un peu trop sautillants (Yoda ressemble souvent à une puce). Les lieux, les cités et les paysages sont magnifiques comme dans les autres épisodes et restent le point très fort de l’imaginaire de cette série.

Fini donc?! Oui, c’est en tout cas ce que confirme Lucas… Mais il faut avouer que ce dernier opus donne très envie de se replonger dans les trois épisodes d’il y a quelques 20 ans pour en savourer les plaisirs au regard de ce que nous avons appris dans cette revanche des Sith… Rendez-vous donc à tous les fans devant leur lecteur de DVD!

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...