Equipe:
Durée: 88‘
Genre:
Date de sortie: 10/07/2001
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

En voilà un joyeux bordel!
Elfman côtoyant Gregson Williams (THE ROCK), Chris Boardman (PAYBACK), John Debney (SUDDEN DEATH) et encore d’autres confrères… C’est du jamais vu !

Initialement, Roberto Rodriguez demande à Danny Elfman de lui composer le thème de Floop pour qu’Alan Cumming puisse pousser la chansonnette sur le plateau. Chris Boardman reprend le morceau (du Elfman totalement traditionnel !) et l’étire, le retravaille et développe ainsi une nouvelle musique pour les personnages de Floop et Juni. Une fois le film monté, Harry Gregson Williams, Gavin Greenaway et Heitor Pereira qui font tous parties de MediaVenture, le studio de Hans Zimmer, martèlent le film de leurs empreintes à coups de grosses envolées synthétisantes.

A côté de cela, les Los Lobos sont contactés par le réalisateur pour qu’ils écrivent une musique acoustique pour la scène du mariage, musique sur laquelle Rodriguez rajoutera une partition plus orchestrale initiée de ses propres mains. En pleine post-production, Elfman redébarque et fournit quelques thèmes supplémentaires qui se voient tous réorchestrés par John Debney. Et pour en finir, Marcel Rodriguez, le frère de l’autre vient rajouter un dernier grain de sel dans ce méli-mélo incroyable.

Au bout de cette aventure déjantée, un score qui l’est tout autant. Pétillant, explosif, les compostions font penser à un feu d’artifice de notes où James Bond jouerait les Zorros sur une musique de série télé des années 70. C’est joyeux, vivifiant, frais. Pourtant, cette euphorisante plaque souffre d’un manque de cohésion entre les artistes. Tous sont trop facilement identifiables et ne sortent que très rarement de leurs marques voire de leurs travers. Ainsi, si le résultat est totalement plaisant, il ne forme malheureusement pas une unité, une identité qui lui serait propre. Il reste que c’est une bof qui attirera et attisera certainement la curiosité de quelques-uns…

 

A propos de l'auteur

Journaliste