Titre français: South Park: Bigger, Longer & Uncut

Equipe:
Durée: 81‘
Genre:
Date de sortie: 29/02/2000
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Kenny, Cartman, Stan et Kyle ont réussi à visionner un film canadien interdit aux mineurs et s'en vantent auprès de leurs petits camarades jaloux de cet exploit. Bientôt, c'est l'anarchie à l'école et dans la ville. Cette anarchie débouchera sur un conflit entre le Canada et les Etats-Unis.

Notre critique:

Avons-nous encore besoin de présenter les anti-héros les plus représentatifs de l’an 2000? Stan, Kyle, Cartman et le malchanceux Kenny débarquent sur nos écrans armés de leur dictionnaire du politiquement incorrect. Et rassurez-vous, ils vont l’éplucher pour vous servir un florilège d’insultes et autres joyeusetés. Fortement déconseillé aux curés, nonnes, profs de français et gardiennes d’enfants, SOUTH PARK est un pur régal pour les amateurs du genre (Oui, parce que c’est un genre à part entière!).

Bill Gates, Barbara Streisand, Céline Dion, Saddam Hussein, Bryan Adams… en prennent pour leur grade tout comme l’Amérique puritaine et engoncée dans ses principes élitistes et crétins. Tout y est passé au crible de l’immoral et ça fait du bien par où ça passe! Malheureusement, cette peinture vitriolée et très potache des travers d’un pays se voit entachée par un abus de chansons pas toujours judicieuses ou nécessaires. Mais rien n’y fait, cette version plus grande, plus longue et pas coupée de LA série culte d’aujourd’hui devrait vous décrotter les oreilles et élargir votre vocabulaire d’une bonne centaine de qualificatifs obscènes, irrévérencieux, juteux, débiles, malades, scatos… (Cartman: How about sucking my balls?) Un bonheur tétanisant!

A propos de l'auteur

Journaliste