Equipe:
Durée: 98‘
Genre: Drame
Date de sortie: 04/01/2011
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Johnny Marco est un acteur en vogue à Hollywood.
Depuis son lit dans sa chambre d'hôtel, Johnny regarde deux jeunes stripteaseuses lui faire un numéro... et s'endort.
En gros, Johnny s'ennuie ferme malgré son succès...

Notre critique:

Lion d’Or à Venise en 2010, le quatrième long métrage de Sofia Coppola (VIRGIN SUICIDES, LOST IN TRANSLATION, MARIE ANTOINETTE) met donc en scène, Johnny, un acteur ‘star’ qui cherche à éviter par-dessus tout l’ennui jusqu’au jour où son ex lui refile leur fille de 11 ans à garder pendant un temps… La vie très superficielle que mène Johnny en fait plutôt un désaxé social qu’un bon père de famille.
Fille de cinéaste célèbre (Francis Ford pour ceux qui n’auraient pas encore capté la filiation), Sofia sait probablement bien de quoi elle parle lorsqu’elle confronte les deux mondes, celui de la célébrité et celui de la sphère privée, deux univers qui n’ont jamais fait bon ménage, il faut bien le dire.
Décrivant donc probablement parfaitement, les rapports père-fille dans ce type de milieu, Sofia Coppola brosse un portrait plutôt léger et même si la mise en scène est très maitrisée, on ne s’attache pas vraiment au personnage de Johnny (pourtant bien interprété par un acteur dont la carrière apparait comme proche de celle du rôle, Stephen Dorff) et seule Cleo (interprété par Elle Fanning) semble être le vrai moteur du récit.
Dommage, car Sofia Coppola avait fait preuve de plus de profondeur dans ses deux premiers films et l’on reste donc un peu sur sa faim malgré la qualité d’une mise en scène au cordeau.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...