Equipe:
Genre:
Date de sortie:
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Houlalalala, on n'arrive pas à y croire ! David Webb Peoples, le scénariste de UNFORGIVEN et de TWELVE MONKEYS, a pété une durite. Son histoire n'est qu'une resucée d'UNIVERSAL SOLDIER mixée à une petite idée issue de BLADE RUNNER: se débarrasser des soldats (ou répliquants) obsolètes et les remplacer par de nouveaux plus performants. C'est ce qui arrive à notre ami Kurt Russell (oui, c'est notre ami) qui se voit déversé sur une planète-poubelle alors que tout le monde (sauf le spectateur au-dessus du niveau zéro) le croyait mort. Il va rencontrer une peuplade humaine qui s'est accommodée de ce lieu de villégiature et va prendre goût à une vie dépourvue de sang. Bien évidemment, les soldats flambants neufs débarquent sur la planète et foutent le boxon. Alors, Kurt se fâche tout rouge et décide de les dégommer un à un, se métamorphosant ainsi en machine à hamburger.

Notre critique:

Super l’histoire, non? Mis à part ça, ça gicle bien, un coup de couteau dans l’oeil par-ci, une peu de charpie par-là… Même si Paul Anderson abuse des bouh-fais-moi-peur (un objet ou une personne apparaît promptement à l’écran), sa réalisation reste honnête mais ne sauve pas le film. On est loin de EVENT HORIZON qui n’etait pas un chef-d’oeuvre mais qui se révélait d’une grande efficacité. Le casting et l’interprétation sont carrés. Kurt à dix phrases à dire sur une heure trente. Il joue des mâchoires et des yeux pour combler le vide.

Les amateurs avertis des Vandammeries et autres distractions sans cervelle apprécieront ce bijou de recyclage.

A propos de l'auteur

Journaliste