Titre français: La Neige Tombait Sur Les Cèdres

Equipe:
Durée: 127‘
Genre:
Date de sortie: 02/05/2000
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans un village américain battu par la mer, un pêcheur est retrouvé mort empêtré dans ses filets. On parle de meurtre. On trouve un accusé: un immigré japonais. L'enquête est expédiée. Tout ceci se passe juste après la guerre. Le village abrite une importante communauté asiatique. Les blancs ont affrontés les Japs dans le Pacifique. Les jaunes ont été parqués dans des camps de concentration. Et le procès qui commence rouvre toutes les blessures passées.

Notre critique:

Les meilleures intentions font-elles les meilleurs films? A voir SNOW FALLING ON CEDARS, on est hélas forcé de dire non. Le nouveau film de Scott Hicks souffre de sa qualité poussée jusqu’à l’énormité. On peut se perdre en louange pour la sophistication de l’écriture toute en flash-back, pour les acteurs et leurs blessures palpables, pour la photographie d’une beauté à couper le souffle. Mais il faut bien reconnaitre que sur la longueur, les beautés s’empilent mal, se répètent sans variation et tournent à la meringue. On est fasciné par le début, on termine sur un malaise, comme une indigestion (la neige tombant au ralenti sur les cèdres, c’est beau… mais 2h30 de suite…). Et l’on s’en va avec la tristesse d’avoir assisté à un gros, plutôt qu’à un grand, film.

A propos de l'auteur

Journaliste

Lorsqu'il ne gère pas la présence web de ses clients, Christophe Bruynix dévore de la fiction sous toutes ses formes. Le temps restant, il photographie, médite, soulève des poids lourds, se débat contre un "régime flexible" (fichus carbs), et il imite très bien Godzilla.