Equipe:
Durée: 85‘
Genre: Drame
Date de sortie: 22/01/2008
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Après que son fils ait été tué dans un accident de voiture, Elena perd tout goût à la vie. Se remettant de l’accident dans un hôpital, un étranger, David, la kidnappe et l’emmène dans un voyage mystérieux à bord d'un vieux camping car. Durant leur errance à travers des paysages désolés, ils rencontrent Sara, une orpheline muette. Ensemble, ils vont alors devoir affronter leurs propres démons. Leur quête s'achèvera lorsqu’ils auront accompli l’acte ultime qui va les libérer de leur passé.

Notre critique:

Pensé au départ comme un road movie sanglant, ce premier long-métrage de Dimitri Karakatsanis, jeune réalisateur belge (comme son nom ne l’indique pas), est finalement devenu un road movie plus réaliste, plus analyste d’une certaine humanité en pleine dérive.

Ce changement vers l’intime, traduit souvent par des gros plans, conduit le spectateur sur le chemin de vie des trois protagonistes, de ces trois écorchés vifs dont le passé mystérieux tente d’entretenir l’intérêt du spectateur.

Malheureusement, et même si les couleurs sont soignées, et les plans de ciels changeants et nuageux traduisent bien une ‘certaine’ belgique, le jeune réalisateur flamand a trop voulu s’enfoncer dans une sorte de gros mélange de misère humaine sans parvenir à se distancier le temps d’une réflexion… Ce qui aurait dû donner de la finesse à son sujet manque donc cruellement et, du coup, on a un peu de mal à trouver de l’intérêt dans les histoires de ces trois protagonistes. Dommage, mais on attendra quand même avec impatience le prochain film que devrait réaliser Dimitri Karakatsanis.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...