Titre français: Oppression

Equipe:
Durée: 91‘
Genre: Film d’'horreur
Date de sortie: 30/11/2016
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Mary Portman et son mari ont décidé de mettre leur fils (en tout cas celui de son mari), Stephen, en internat au vu de ses difficultés scolaires. Alors que son père amène Stephen en voiture, une dispute éclate entre le fils et son père...

Notre critique:

Spécialiste télé – et ça se sent, Farren Blackburn tente, avec SHUT IN, de concocter son deuxième long métrage cinéma sur une base d’horreur à priori un peu alambiquée: une femme dont le fils est atteint du syndrome “locked-in” habite une maison isolée et se trouve soudain confronter à des faits étranges dans et hors de sa maison.

Mais voilà, Blackburn manque de subtilité et enferme son SHUT IN dans une mise en scène sans relief, multipliant les effets de manche ridicules (au moins une dizaine de ‘faux’ cauchemars’) qui cassent totalement le suspens.

Premier scénario de Christina Hodson, SHUT IN sent aussi énormément le scénario de débutant qui ne parvient pas à donner à son récit toute la tension que nécessite un film d’horreur réussi. Ce n’est pas parce que l’on introduit ses personnages dans une maison isolée que l’on fait forcément naître de l’angoisse. Et il faut plus que quelques bruits et craquements pour générer des frissons chez les spectateurs, fussent-ils moyens. Les connaisseurs s’amuseront sans doute du parallèle entre les personnages Dr Wilson et Dick Hallorann dans THE SHINING (mais cela ne suffit pas non plus à faire un bon film).

Tout cela fleure donc bon l’amateurisme et à l’exception de Naomi Watts et du reste du casting qui tentent à eux seuls de créer un certain suspens, il n’y a  hélas pas grand-chose à sauver de ce SHUT IN qui multiplie les erreurs scénaristiques et les effets inutiles de mise en scène.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...