Equipe: Imogen Poots, Jennifer Aniston, Owen Wilson, Peter Bogdanovich, Rhys Ifans
Durée: 93‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 19/05/2015
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Derek Thomas arrive à New York pour mettre en scène une pièce. A peine arrivée à l’hôtel, il appelle un service d’escort et demande Glo, une des filles qu’il a vue sur le site de l’agence...

Notre critique:

Avec ses 75 ans au compteur, le réalisateur Peter Bogdanovich, fils d’immigrants européens, a clairement connu son âge d’or dans les années 70 en réalisant des films comme THE LAST PICTURE SHOW (à voir!), WHAT’S UP, DOC? ou encore DAISY MILLER.

Après une carrière en tant qu’acteur, réalisateur TV mais aussi en tant qu’analyste du cinéma, Bogdanovich revient donc au long métrage de fiction avec ce SHE’S FUNNY THAT WAY, une comédie-farce qui sent bon les films de Capra ou de Lubitsch de la grande époque d’Hollywood.

Le problème, c’est que même si l’on s’amuse et l’on sourit au talent des comédiens et surtout des comédiennes, le film est trop ancré dans un passé déjà lointain pour soulever l’enthousiasme absolu.

Et l’histoire de cette jeune fille sortie du ruisseau pour devenir une star du cinéma sent un peu beaucoup le réchauffé. Heureusement l’adorable Imogen Poots, la névrosée jouée par Jennifer Aniston, le très drôle Rhys Ifans ou le décalé Owen Wilson nous font bien vite oublier ce côté trop nostalgique et suranné qui plombe un peu l’ensemble.

On se dit pour finir que Bogdanovich, avec de meilleurs scénarios, pourrait redonner à la comédie américaine ce punch qu’elle a perdu au fil des ans au profit d’un côté faussement provocant et souvent peu intelligent.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...