Equipe:
Durée: 101‘
Genre: Drame
Date de sortie: 15/01/2013
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Londres 1993. Colette monte dans le métro jusqu'à la station suivante et change de correspondance en ayant au préalable abandonné son sac dans un couloir. Mais à sa sortie du métro par une porte dérobée, elle est appréhendée par les hommes des services secrets britanniques.

Notre critique:

Colette est une femme prise entre deux pôles opposés: alors qu’elle déteste la violence, ses frères sont très actifs au sein de l’IRA. Elle décide donc de devenir informateur auprès des services britanniques pour éviter cette montée de violence. Mais elle va bien sûr devoir en même temps protéger ses frères et sa famille…
Sur cette base plutôt captivante, le réalisateur James March met en scène une adaptation d’un roman de Tom Bradby avec un scénario solide et un casting qui ne l’est pas moins: Clive Owen est parfait mais c’est Andrea Riseborough (vue MADE IN DAGENHAM et W.E. notamment) dans le rôle de Colette qui domine la distribution par sa retenue et la qualité d’un jeu de regards remarquables.
On pourrait donc croire que tout est bien dans le meilleur des mondes et que SHADOW DANCER a tout du parfait thriller politique. Malheureusement, alors que l’ensemble est très crédible et réaliste, on a un peu plus de peine à croire en l’histoire d’amour complexe qui se noue entre Mac et Colette et qui met souvent en balance la justesse du récit et de l’ambiance…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...