Equipe:
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 30/06/2009
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

1954. Laurent Matagne s'est fait renvoyer de l'Institut Notre-Dame de la Paix à Namur. Comme beaucoup d'adolescents dont le père est mort ou disparu lors de la guerre 40-45, il se retrouve dans un institut spécialisé pour les cas difficiles...

Notre critique:

Présenté au Festival du Film de Bruxelles, le nouveau film d’Yves Hanchar est un film sensible et intelligent qui s’inscrit dans la veine des CHORISTES ou de DEAD POET SOCIETY tout en jouant habilement sur un côté mystère et suspens…

Pour son troisième long métrage après LA PARTIE D’ECHECS et EN VACANCES, le réalisateur belge s’est donc lancé dans une belle histoire riche, bien menée et sans fioritures, qui mêle assez bien l’analyse d’une adolescence sans la figure d’un père avec une trame pleine de suspense, entretenu jusqu’au dernier moment.

Dans cette école stricte où les professeurs sont autant de figures paternelles, ces jeunes adolescents en mal d’autorité apprendront à mieux connaître leurs limites et à se dépasser pour en définitive devenir des adultes responsables. L’ensemble est très bien soutenu par un casting sans fautes où l’on découvre deux jeunes acteurs, Milan Mauger et Benoît Cauden, à suivre tous deux dans leurs futures prestations entourés d’un Thierry Lhermitte très à l’aise dans un rôle plutôt subtile et d’une Marianne Basler en veuve de guerre qui tente de survivre et d’éduquer son fils de la meilleure façon qu’il soit.

Avec de bons dialogues, forts et très écrits, SANS RANCUNE est un film réussi à voir en famille et à qui l’on souhaite une longue et belle carrière cet été…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...