Equipe: Frédéric Auburtin, Gérard Depardieu, Gérard Lanvin, Laurent Touil-Tartour, Lucy Harrison, Michel Galabru
Durée: 94‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 20/07/2004
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

San Antonio et Bérurier, son fidèle lieutenant, sont en Angleterre pour assurer la sécurité de l'Ambassadeur de France. Mais, trop occupé en galante compagnie, nos deux compères se font piquer l'ambassadeur sous le nez par une ravissante italienne... Il ne leur reste plus qu'à se mettre en piste.

Notre critique:

Après une version datant de 1966 (SALE TEMPS POUR LES MOUCHES) dialoguée par Michel Audiard et Frédéric Dard himself (excusez du peu), San Antonio s’était retiré du grand écran pour se consacrer au bon vieux papier… Et qui s’en plaignait? Certainement pas les milliers de lecteurs de la prose de Dard père (puis fils)…

Dans cette version moderne hélas, le scénariste-dialoguiste n’est pas à la hauteur de ses pairs. Si certaines phrases sont dignes du papa de Béru, le reste est hélas souvent peu clair et peu compréhensible. Et si la grivoiserie du héros de papier est toujours là, un certain manque de rythme entache également la mise en scène endormant plus le spectateur qu’il ne le fait rire. Le côté gadgetisant ajouté à la sauce James 007, gène aussi plus qu’il ne sert le film…

Côté casting par contre, Gérard Depardieu en Bérurier assure merveilleusement (aussi bien que Jean Richard dans le film de 66). Ce rôle d’éternel pochard à la queue en feu lui va comme un gant! Gérard Lanvin en San Antonio est très James Bond franchouillard, délivrant une décontraction très british et un agacement tout français sans trop se forcer. Quant à Galabru, il devient de plus en plus une réplique de notre entarteur favori, surtout dans son phrasé…

Tout cela ne vole donc pas très haut et est sans doute à réserver spécialement aux amateurs.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...