Equipe: Bukky Bakray, Claire Wilson, D'angelou Osei Kissiedu, Kosar Ali, Sarah Gavron, Theresa Ikoko
Durée: 93‘
Genre: Drame
Date de sortie: 23/09/2020
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Londres. Rocks et ses copines trainent sur le toit d’un immeuble d’une cité et délirent sur leurs rêves respectifs d’adolescentes...

Notre critique:

C’est le jour de la rentrée pour Rocks et ses copines, la journée où l’on parle d’orientation pour ces adolescentes anglaises qui viennent d’horizons tellement différents. La caméra colle aux personnages les serrant au plus près pour assurer l’empathie maximum et nous faire rentrer dans leur point de vue.

C’est Sarah Gavron, la réalisatrice de SUFFRAGETTE avec Meryl Streep, qui s’attache cette fois-ci non plus à la cause féminine du siècle dernier mais bien aux états d’âme de jeunes filles adolescentes dans les milieux défavorisés londoniens avec ce ROCKS.

Entre un Ken Loach (I DANIEL BLAKE) et un Larry Clark (KIDS, BULLY, KEN PARK) édulcoré, Sarah Gavron nous entraîne dans un brassage culturel incroyable et une histoire étonnante autour d’un personnage lumineux et fort, Rocks (interprété par une incroyable Bukky Bakray). Perdue parce que sa mère s’en va sans crier gare et lui laisse son petit frère en cadeau, Rocks va s’improviser mère, soeur, copine tout en faisant rentrer le spectateur dans la problématique de la jeunesse anglaise contemporaine.

ROCKS, sous ses dehors dramatiques, est empreint malgré tout d’un certain humour souvent véhiculé par des dialogues savoureux et est aussi porteur d’espoir face à une société dans laquelle il ne fait pas toujours bon vivre.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...