Equipe:
Durée: 94‘
Genre:
Date de sortie: 18/02/2003
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Vincent est un être exubérant, provocant.
Séducteur mais profondément égocentrique qui ne rêve que d'une chose: briller... Et le plus souvent aux dépends des autres. Il ne parviendra à tomber le masque qu'en subissant de terribles épreuves...

 

Notre critique:

C’est José Garcia qui joue le rôle de Vincent et qui campe à merveille un personnage haut en couleurs à l’extérieur mais vide en dedans. Il prouve une fois encore qu’il est vraiment un acteur à tout faire, passant du rire aux larmes en quelques secondes et toujours avec bonheur. On notera aussi la présence amicale de Benoît Poelvoorde dans un rôle presque habituel…

Mais il semble que Garcia ne soit pas le seul de la famille à déborder d’énergie, puisque c’est Isabelle Doval, femme à la ville de José Garcia, qui cumule avec une certaine réussite dans RIRE ET CHATIMENT le triple rôle d’actrice, de scénariste et de réalisatrice. Rien que cela mérite la reconnaissance des spectateurs… Sur le thème: « c’est à mourir de rire », Isabelle Doval nous propose un film qui passe par des hauts et des bas mais parvient heureusement à traiter en douceur et en rire son héros triste sire.
Dommage peut-être que le spectateur se trouve un peu trop trimbalé d’une direction à l’autre et d’un sentiment à l’autre sans que tout soit toujours maîtrisé.

Mais il subsiste indéniablement un plaisir à la sortie de la salle, plaisir tendre qui occupe gentiment nos esprits et nous rappelle de temps à autre que briller en société ne se fait pas forcément avec de l’esbroufe!

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...