Equipe:
Durée: 101‘
Genre: Drame policier
Date de sortie: 28/10/2008
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

NYPD. Après 30 ans de carrière, David Fisk se confie et annonce qu'il a tué quatorze personnes durant sa carrière de flic... Cela a commencé avec Charles Randall, un tueur qu'il a fait condamné pour un meurtre qu'il n'avait pas commis...

Notre critique:

Mettez deux géants du cinéma ensemble, géants qui n’ont joué (et encore) qu’une fois ensemble, mélangez bien, donnez le tout à un réalisateur, Jon Avnet, qui a fait autant de téléfilms que de films, mais qui a l’habitude des pointures (Richard Gere, Robin Williams, Robert Redford, …), confiez le scénario à celui qui a pondu INSIDE MAN pour Spike Lee, secouez encore un peu, et vous avez RIGHTEOUS KILL servi sur un plateau pour le plus grand plaisir du spectateur…

Evidemment, vous n’échapperez pas non plus hélas aux très gros plans sur nos deux vedettes, ni au fait que chaque scène est calculée pour que vous en ayez pour votre argent en matière de Pacino – De Niro (on vous collera même du split-screen quand les deux compères ne partagent pas la même scène). Et c’est là que le bas blesse un peu, il faut le dire.

Car cela ne fait pas un film, surtout lorsque l’on trompe d’entrée de jeu le spectateur en jouant sur la construction globale du scénario afin de vous faire prendre des vessies pour des lanternes. Alors, au retournement final, certains sortiront en se disant: ouah, ça c’est fort; tandis que d’autres se sentiront grugés… Dommage, dommage…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...