Equipe: Diablo Cody, Jonathan Demme, Kevin Kline, Mamie Gummer, Meryl Streep
Durée: 101‘
Genre: Drame musical
Date de sortie: 09/09/2015
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Tarzana, Californie. Ricki se produit dans un café avec son groupe, The Flash. Elle a tout abandonné pour assumer ses rêves de rock star, mais sa carrière n'a jamais vraiment décollé, et elle est obligée de faire un job de caissière dans un supermarché. Et voilà que son ex-mari l’appelle au secours car sa fille Julie vient de se faire larguer par son mari...

Notre critique:

Bien connu des amateurs de polars et de serial-killers puisqu’il a entre autre commis THE SILENCE OF THE LAMBS, THE MANCHURIAN CANDIDATE, le réalisateur Jonathan Demme ne s’est jamais contenté de cette seule étiquette, tournant de nombreux documentaires mais aussi dans d’autres genres comme le drame (PHILADELPHIA) ou la romance (RACHEL GETTING MARRIED).

C’est d’ailleurs entre drame et romance que se trouve ce RICKI AND THE FLASH, film sur la rédemption, les erreurs et les regrets qui peuvent animer des êtres au cours de leur vie. En prenant pour personnage centrale cette femme d’âge mur (superbement interprété par Meryl Streep qui se donne une fois de plus à fond dans son rôle), Demme a choisi d’aborder tant les notions de responsabilité parentale que les notions de choix de vie.

Si le film est bien entendu le témoin d’une certaine nostalgie, il accompagne malheureusement celle-ci d’une flopée de bons sentiments qui masquent souvent la vacuité des personnages secondaires. Et même si le personnage de Ricki apparaît bien comme un chien dans un jeu de quilles, il ne parvient pas à lui tout seul à donner plus de chair aux personnages qui semblent presque imperméable à sa fougue artistique.

Là où les sentiments auraient dû être explosifs à l’image de la rencontre de Ricki et de sa fille Julie, les émotions passent à peine et le film se traîne entre deux prestations vocales réussies de Meryl Streep.

A noter, pour ceux qui se poseraient la question de l’étonnante ressemblance de Ricki et de sa fille Julie,  que c’est tout à fait normal puisque l’interprète de Julie, Mammie Gummer, est la fille de Meryl Streep…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur