Equipe:
Genre: Drame
Date de sortie: 20/09/2011
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Enoch a une véritable passion pour les enterrements qu'il suit chaque fois qu'il en a l'occasion et cela même si il ne connaît pas la personne décédée. C'est lors d'un de ces enterrements qu'il rencontre Annabel, une jeune fille atteinte d'une grave tumeur au cerveau…

Notre critique:

Après son formidable HARVEY MILK et son adolescent PARANOID PARK, Gus Van Sant nous propose cette fois-ci une oeuvre plus convenue, plus simple aussi, en forme de parabole sur la perte des êtres chers.
Sorte d’Harold et Maud d’adolescents, le film de Van Sant joue à la bordure du surréalisme et du réalisme pour nous emporter dans cette relation coup-de-foudre entre deux êtres à part. Si la tendresse du réalisateur pour ses personnages est palpable, on regrettera le côté un peu léger de l’ensemble qui sous-tend un récit sans surprises.
Et même si les deux interprètes sont étonnants de justesse et si la direction d’acteur est sans failles, RESTLESS ne nous laissera pas forcément le souvenir d’un Van Sant impérissable. Il ne nous reste donc plus qu’à attendre le prochain…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...