Titre français: Le chaperon rouge

Equipe:
Genre: Film fantastique
Date de sortie: 12/04/2011
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Daggorhorn est un petit village à la lisière de la forêt. Enfants, Valérie et Peter jouaient ensembles dans les bois contre l'avis de leurs parents. Dix ans plus tard, les enfants ont grandi et leurs jeux ne sont plus aussi innocents qu'auparavant. Mais Valérie est promise à Henri Lazar...

Notre critique:

Mis en scène par Catherine Hardwicke, réalisatrice du premier des TWILIGHT, RED RIDING HOOD peut être vu comme un récit à base du conte du chaperon rouge avec une romance à la Twilight puisque l’amour de l’héroïne principale est partagé entre deux hommes…
A partir de ce choix, le scénariste David Johnson (à qui l’on doit le pas toujours réussi ORPHAN) compose une sorte de patchwork du conte avec des fêtes païennes, des villageois crédules, de la religion et du fantastique puisque le loup se révèle rapidement être un loup-garou. Le tout en laissant la romance au premier plan, public adolescent oblige…
Il y a bien un petit suspens à la clé concernant le villageois victime de la malédiction du loup-garou mais le récit ne s’attarde pas suffisamment sur ce ‘détail’ pour que l’on parvienne à s’y tenir en tant que spectateur. Qui plus est, un parti pris esthétique appuyant un peu trop les décors artificiels dessert l’ensemble, d’où seules Amanda Seyfried (MAMMA MIA!, LETTERS TO JULIET) en chaperon rouge et Julie Christie en mère-grand sortent quelque peu du lot…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...