Equipe: Judi Dench, Lindsay Shapero, Sophie Cookson, Stephen Campbell Moore, Trevor Nunn
Durée: 101‘
Genre: Drame biographique
Date de sortie: 19/06/2019
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Londres, mai 2000. Joan Elizabeth Stanley est arrêté chez elle par les services secrets britanniques pour 27 chefs d’accusation concernant la sécurité de l’état...

Notre critique:

Mais pourquoi cette grand-mère qui semble totalement inoffensive est-elle un danger pour la nation? Qu’a-t-elle donc fait? C’est là tout l’enjeu de ce film basé bien entendu sur une histoire vraie.

Et pour nous conter l’histoire rien de tel qu’une remontée dans le passé du personnage principal Joan Stanley jusque dans les années 30 pour suivre l’histoire de cette jeune fille un peu frivole qui s’engage avec des gens impliqués dans l’effort de guerre.

Mis en scène par Trevor Nunn, mieux connu pour ses bandes originales que pour ses quelques réalisations principalement télévisées, RED JOAN penche hélas très fort vers le téléfilm et pêche par un scénario sur des rails dès les premières minutes.

Un des seuls intérêts du sujet est de soulever la question fondamentale suivante: peut-on comprendre les actes de quelqu’un quand on n’a pas vécu sa vie? Et clairement le film montre que le jugement d’autrui serait toujours fonction des subjectivités de la personne qui juge.

Et même si l’interprète âgée de RED JOAN est l’excellente Judi Dench (SPECTRE, TULIP FEVER), on regrettera le manque quasi complet de conviction du scénario et donc des personnages, l’absence d’arc dramatique et enfin, une histoire d’amour un peu simpliste.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...