Titre français: Sous Haute Pression

Equipe:
Durée: 90‘
Genre: Drame policier
Date de sortie: 11/10/2005
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Lisa Reisert rentre chez elle en avion. Très sollicitée au téléphone, elle arrive juste à temps pour apprendre que son vol pour Miami est retardé et pour rencontrer un jeune cadre dynamique enjôleur et charmant. Lorsqu'enfin elle embarque, ce sera pour un des vols les plus mouvementés et les plus difficile de sa vie...

Notre critique:

Après le gigantesque flop et l’immense controverse autour de son CURSED, Wes Craven se devait de se refaire une santé financière sinon artistique! Et comme la meilleure façon de se remettre d’une chute à cheval est de remonter en selle tout de suite, il s’est relancé directement dans la réalisation d’un thriller scénarisé par un spécialiste des séries TV, Carl Ellsworth (BUFFY, ANIMORPH).

RED EYE est ce thriller très rythmé, au style direct qui démarre très fort, un peu à la Brian De Palma sans en avoir hélas la maestria. Hitchcockien ensuite, le suspens du lieu clos aidant, le film garde tout son attrait jusqu’au trois quart de sa durée. Et soudain, tout déraille, ce qui était prometteur sombre dans un final invraisemblable où l’héroïne interprétée par la charmante Rachel McAdams (WEDDING CRASHERS) se transforme en super-héros qui écrase les méchants, Cillian Murphy (BATMAN BEGINS), débectant à souhait, en premier…

Et finalement, on sort de cette projection plutôt déçu car même si le savoir-faire de Wes Craven n’est pas en cause, le peu d’originalité dont fait preuve le scénario et l’effondrement final dans une mer d’invraisemblance gâche le petit plaisir du début de cette série B.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...