Titre français: Que Dieu nous pardonne
Réalisation: Rodrigo Sorogoyen
Interprètes: Antonio de la Torre, Roberto Álamo, Javier Pereira, Luis Zahera
Scénario: Rodrigo Sorogoyen, Isabel Peña

Durée: 127‘
Genre: Thriller
Date de sortie: 18/10/2017
Cotation: *** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Madrid, été 2011. Alfaro, policier, sort de 2 mois de thérapie et d’1 mois de mise à pied pour avoir frappé un de ses collègues au commissariat. C’est un violent, un râleur qui a pour partenaire Velarde, un flic taiseux, méthodique, minutieux...

Deux flics différents, l’un comme l’autre pas très net, se lancent à la poursuite d’un tueur en série. Si le sujet de QUE DIOS NOS PERDONE n’est pas franchement nouveau, Rodrigo Sorogoyen pour son troisième long métrage le renouvelle en développant une étude très minutieuse et très fouillée des deux protagonistes policiers.

Supporté par un couple d’excellents acteurs espagnols, ce choix de favoriser l’étude introspective des enquêteurs aux dépends du suivi du meurtrier confère au film un côté très réaliste, réalisme renforcé par une certaine crudité dans le propos. Enfin, la mise en scène et la photographie un peu jaunâtre donnent un côté un peu passé, un peu glauque qui vient renforcer également le réalisme de l’ensemble.

Après 1h30, le récit se penche côté tueur en série nous entraînant sur les traces de cette vraie brute qui va mettre à mal les deux policiers entêtés. Le point de vue change pour distiller un nouveau suspens au plus près de l’assassin. Et aussi pour permettre la comparaison/confrontation entre celui-ci et les deux détectives.

QUE DIOS NOS PERDONE est bien dans la lignée des thrillers espagnols et réussit à être original tout en partant d’un pitch classique. Il n’est pas sans rappeler LA ISLA MINIMA même si la mise en scène de ce dernier était nettement plus sophistiquée.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…