Equipe: Evgenia Brendes, Gökhan Girginol, Manu Riche, Steve Hawes, Tarek Halaby
Durée: 110‘
Genre: Drame
Date de sortie: 13/01/2016
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un centre d'asile aux immigrés est installé en plein coeur de Bruxelles au sommet d'une tour d'affaires. Toutes les nationalités s'y croisent et tentent de s'entendre et de s'entraider...

Notre critique:

On ne peut pas reprocher au premier film du documentariste et auteur belge de spectacles, Manu Riche, de ne pas être dans l’air du temps avec le sujet de son film! Tiré de l’adaptation libre du roman éponyme de Dimitri Verhulst (auteur de La Merditude des choses), PROBLEMSKI HOTEL traite en effet des difficultés d’accueil des immigrés.

Multiculturel, sorte de métaphore de la tour de Babel, le film est tourné comme un documentaire centré sur un homme, Bipul, sorte de maillon manquant dans la chaîne de l’immigration, un traducteur multilingue, un diplomate immigré lui aussi qui sert de liant dans cet hôtel d’accueil.

Teinté avec intelligence d’une sorte d’humour du désespoir, le récit manque de fil conducteur (même si Bipul en est le centre) et cette tour de Babel des cultures et des langues devient aussi peu à peu une sorte de joyeux mélange des idées sans qu’aucune ne soit réellement mise en évidence ou utilisé pour favoriser l’évolution du sujet.

Dommage, on aurait aimé plus d’originalité dans le traitement et de finalité dans le fond du récit…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...