Equipe: Ben Kingsley, Gemma Arterton, Jake Gyllenhaal, Mike Newell
Genre: Action
Date de sortie: 18/05/2010
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Le bon et juste roi Sharaman règne sur la Perse avec son frère Nizam. Alors que son règne s'écoule sans problème, il adopte un jeune gamin des rues qu'il sauve des griffes de ses soldats. Ce dernier, Dastan, devient ainsi un des Princes de Perse...

Notre critique:

Après avoir subi pendant des années des adaptations de jeu toutes plus plates et inodores (MORTAL KOMBAT, TOMB RAIDER, etc) les unes que les autres (sauf peut-être RESIDENT EVIL et SILENT HILL), se pourrait-il qu’enfin Hollywood ait réussi à produire autre chose?

En voyant ce PRINCE OF PERSIA, il est en tout cas permis d’y croire enfin. Le réalisateur Mike Newell (DONNIE BRASCO,  MONA LISA SMILE, entre autres) avec trois scénaristes aidés par le concepteur du jeu, ont en effet livré un film de divertissement pur s’écartant du jeu dans son scénario mais collant à la mécanique même du ‘game play’.

La mise en image joue ainsi sur les sauts, les mécanismes de combat, sur une dague magique tandis que le scénario virevolte avec humour (en opposant notamment Tamina et Dastan) et s’amuse même à glisser des références à peine voilées à des sortes d’armes de destruction massive dans la cité d’Alamut ou des dialogues sur l’économie capitaliste.

En définitive, PRINCE OF PERSIA ne se prend certes pas au sérieux mais ravira les fans d’action et de divertissement tout en frottant dans le sens du poil les ‘gamers’… Que du bon, en somme!

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...