Titre français: Peur Primale

Equipe:
Durée: 131‘
Genre:
Date de sortie: 04/06/1996
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Martin Vail est un avocat prêt à tout pour faire la "une" des journaux. Il va même jusqu'a défendre un cas désespéré. Celui de Roy en est un beau. Jeune, sans le sou, un visage d'ange et une tonne d'ennuis sur le paletot. Découvert sur les lieux du crime, le corps ensanglanté, il est plus que le coupable idéal. Mais ce dernier élément n'arrêtera pas notre avocat défenseur de le veuve et de l'orphelin lorsque 90 secondes de journal télévisé sont à la clé...

Eh oui, encore un film de plaidoiries interminables, de faux suspens, de bla-blablablabla...

Notre critique:

Non vous avez tort, il n’est pas si copié que cela ce PRIMAL FEAR.

Jouant beaucoup plus sur les valeurs humaines et grâce à un script bien bâti, Gregory Hoblit peut mener le spectateur où bon lui semble sans l’endormir, mais bien en éveillant sa curiosité. On suit avec un réel plaisir l’organisation de la défense et la manière dont il aborde certains problèmes éthiques.
Quelle joie de constater que le scénario ne contient aucun coup fourré (genre : l’indice de dernière minute que tout le monde avait oublié sauf….etc…). De plus, le jeu des acteurs (Edward Norton: excellent, Richard Gere: meilleur que d’habitude!) renforce le crédibilité générale.

Et on ne tique pas à la fin (FIN!) du film.

A propos de l'auteur

Journaliste