Equipe: David Elkaïm, Ellen Dorrit Petersen, Gustave Kervern, India Hair, Julie Peyr, Olivier Babinet
Durée: 88‘
Genre: Comédie romantique
Date de sortie: 09/09/2020
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

L'espace humaine doit s'adapter ou elle disparaitra comme les poissons. A Bellerose sur Mer, Daniel explore les fonds marins en quête de poissons avec son poisson drone. Sans succès hélas!

Notre critique:

Le monde est désormais sans poissons. Et la dernière baleine vient de changer de trajectoire, ce qui augure d’un mauvais présage selon les scientifiques. Pendant ce temps, Daniel cherche non seulement le dernier poisson mais aussi la femme idéal dans son patelin…

On l’aura compris POISSONSEXE est un film d’anticipation pas comme les autres qui nous propose un futur plutôt dystopique sous le couvert d’une fable surréaliste. En faisant le parallèle entre le désespoir amoureux et sexuel dans lequel est plongé Daniel avec le désespoir des créatures marine à se reproduire, POISSONSEXE nous montre bien évidemment que tout est lié.

Dans le genre comédie romantique, ce second long métrage d’Olivier Babinet réalise un film OVNI qui lorgne du côté conte écologique, de la fable sur l’amour et du film de SF fauché mais malin.

Avec Gustave Kervern en personnage lunaire campant Daniel, ce héros en mal d’amour, POISSONSEXE séduit par son côté surréaliste et bon enfant.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...