Equipe:
Durée: 85‘
Genre: Film d'animation
Date de sortie: 12/02/2008
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Le frôlement de pattes d'araignées sur une peau nue...
Des bruits inexplicables que l'on entend la nuit, enfant, dans une chambre close...
Une grande maison vide dans laquelle on devine une présence...
L'aiguille d'une seringue qui se rapproche inexorablement...
Une chose morte emprisonnée dans un bocal de formol...
Le regard fixe d'un grand chien qui montre les dents...
Autant de frissons que nous avons éprouvés, un jour ou l'autre, comme les auteurs de ce voyage qui nous mène d'un trait au pays de l'angoisse.

Notre critique:

Film d’animation composé de plusieurs petites histoires reliées entre elles par des intermèdes et un narrateur (la voix de Nicole Garcia en l’occurrence), PEUR(S) DU NOIR a, comme son nom l’indique, choisi d’explorer nos peurs profondes, nos angoisses imaginaires…

Pour que le fond soit en adéquation avec la forme et à l’instar d’une Marjane Satrapi et de son PERSEPOLIS, les auteurs, principalement originaire de la bande dessinée pour adultes, ont choisi ici le noir et blanc pour exprimer leurs visions personnelles sur grand écran. Bien qu’inégaux, les différents récits ont en tout cas le mérite de nous proposer des graphismes très variés et des univers changeants: entre un homme qui sert de pondoir à des insectes extra-terrestres, des disparitions mystérieuses ou le rêve de Samako, la diversité est au rendez-vous.

Présenté à Anima cette année, PEUR(S) DU NOIR est une très agréable surprise qu’il faudra toutefois définitivement réserver à un public adulte ou à des grands adolescents.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...