Equipe: Danielle Arbid, Manal Issa, Paul Hamy, Vincent Lacoste
Durée: 119‘
Genre: Drame
Date de sortie: 02/03/2016
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Banlieue de Paris, 1993. Le mari de la tante chez qui habite Lina, jeune étudiante à l’Université, tente d’abuser de cette dernière. Lina s’enfuit dans la nuit parisienne...

Notre critique:

Dans le monde d’aujourd’hui où intégration et immigration sont les sujets les plus controversés et les plus discutés, PEUR DE RIEN, quatrième long métrage de fiction de la libanaise Danielle Arbid, apporte un éclairage et un témoignage assez réaliste sur l’immigration d’une jeune fille à la fin du 20e siècle.

En prenant comme personnage centrale cette jeune libanaise sans parents, cette fille déplacée sans racines, inadaptée à la culture et aux codes du pays, Danielle Arbid parle bien sûr de son expérience, jouant sur un côté autobiographique revisité pour nous montrer à la fois la difficulté de la jeunesse et les difficultés de l’intégration.

Lina, cet être sauvage qui veut survivre à tout prix, va évoluer peu à peu au gré des amours, au gré des déceptions et au gré de ses aventures politiques (extrême droite, gauche, etc) pour s’adapter à son milieu et pouvoir au final rester en France malgré les obstacles rencontrés.

Avec une photographie très années 90, une caméra mobile et vive et une Manal Issa (Lina), lumineuse et dynamique, PEUR DE RIEN est une belle balade dans le monde de la jeunesse immigrée (ou pas) et dans un monde où la diversité politique en fait la richesse aussi.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...