Titre français: Dangereuse séduction

Equipe:
Durée: 109‘
Genre: Drame policier
Date de sortie: 10/04/2007
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Rowena est une journaliste d'investigation qui vient de piéger le sénateur Sachs. Mais hélas son article ne passe pas à cause des pressions politiques au sein de son journal et elle décide de donner sa démission. C'est alors qu'une de ses amies lui confie un dossier sur Harrison Hill, un publicitaire très puissant, qui l'aurait séduite et larguée ensuite sans autre forme de procès. Pas vraiment intéressée au premier abord, Rowena se décidera cependant à enquêter en apprenant la mort étrange de son amie...

Notre critique:

On peut reprocher ce que l'on veut à BASIC INSTINCT, celui-ci a clairement marqué le thriller d'une empreinte où la sexualité avait la part belle. Son apport au thriller s'est aussi hélas fait sentir dans le nombre de suspens qui ont essayé d'en approcher la recette: une intrigue policière un peu alambiquée, des scènes 'chaudes' et une interprète pour le moins 'chaude' elle aussi.

PERFECT STRANGER s'inscrit donc parfaitement dans ce canevas. Le récit tente de brouiller les pistes tout au long du film. La plastique irréprochable de Halle Berry est utilisée sans retenue (avec quand même beaucoup moins de perversité que savait en distiller une Sharon Stone) et quelques scènes 'tentent' d'être suggestives. Mais malgré cela, la sauce ne prend pas et les petits sourires en coin de Bruce Willis (toujours les mêmes depuis la série MOONLIGHTING (Clair de Lune)) ne parviennent pas vraiment à nous faire croire à une quelconque perversité même latente…

Le réalisateur James Foley (WHO'S THAT GIRL, THE CHAMBER) ne s'en tire pas trop mal. Sa mise en scène est honnête. Hélas, le scénario attrape les spectateurs-poissons avec de grosses ficelles, tellement énormes que l'invraisemblable déboule à chaque coin de pellicule. Et on finit tellement par ne plus y croire que le retournement final, qui aurait dû être le clou du spectacle, rajoute une cerise sur le gâteau indigeste de ce thriller.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...