Equipe: Dong-won Gang, Lee Jung-hyun, Re Lee, Ryu Yong-jae, Sang-ho Yeon
Durée: 116‘
Genre: Film d’'horreur
Date de sortie: 17/02/2021
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un militaire et sa famille sont en route sur les chemins de campagne pour éviter la contamination du virus mortel transformant les gens en zombies. Ils cherchent à prendre un bateau pour le Japon...

 

Notre critique:

LE DERNIER TRAIN POUR BUSAN avait, en son temps (il y a 4 ans), marqué les pupilles des fans de films de zombies. Il faut dire que la mise en scène était speedée et que le train comme lieu clos rendait l’histoire plutôt originale.

Inutile de préciser que l’on attendait la suite par le même réalisateur, Sang-ho Yeon, avec une certaine impatience largement non dissimulée. Et après une intro pour poser le pitch et rapidement enchaîner sur ce qu’il se passe 4 ans après, PENINSULA peut démarrer et nous emmener au milieu des hordes de zombies qui n’ont bien sûr pas disparu.

Le bateau remplace le train comme lieu clos mais ce n’est que pour un temps car cette fois le réalisateur sud-coréen confronte ses protagonistes aux espaces plus libres les entraînant plutôt dans des cascades en voiture qui fleurent les effets spéciaux.

Et hélas, c’est bien là le problème. Cette pléthore d’effets souvent bas de gamme ne font que diminuer l’impact des scènes d’action du film. Et PENINSULA n’a plus, au contraire du DERNIER TRAIN POUR BUSAN, le bénéfice de l’originalité du récit ni du lieu clos même si certaines idées font clairement mouches.

Finalement, PENINSULA est une déception à la hauteur des attentes que l’on pouvait en avoir! On attendra donc le prochain long métrage de Sang-ho Yeon (il travaille actuellement sur une série TV) pour pouvoir à nouveau juger de son talent.

Le film sort en VOD ce 17 février en Belgique

 

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...