Titre français: Docteur Patch

Equipe:
Durée: 115‘
Genre:
Date de sortie: 06/04/1999
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Le rire est le médicament idéal. Et si en plus d'être un médicament quotidien pour maintenir le baromètre de la bonne humeur au beau fixe, il était également un cure plus profonde ? C'est ce dont est convaincu Hunter 'Patch' Adams, à la suite d'un séjour dans un hôpital psychiatrique. Entamant sa première année de médecine, il a l'intention de traiter autant le patient que sa maladie. Mais son tempérament euphorique attire d'emblée l'inimité du recteur assis sur ses principes. Convaincu du bien-fondé de sa nouvelle philosophie guérisseuse et à force de persuasion, il expérimentera sa médecine sur de jeunes cancéreux. Les résultats probants le pousseront dans cette direction innovatrice en lui attirant les foudres d'une profession engluée dans ses certitudes.

 

Notre critique:

Tom Shaydac enfile les succès comme d’autres leurs chaussettes, avec une facilité déconcertante. Le réalisateur de ACE VENTURA ou de THE NUTTY PROFESSOR persiste et signe derechef dans la comédie, ici à tendance dramatique et nettement familiale. Adepte des productions lisses, il aborde son film de manière calculée. Les ressorts dramatiques et humoristiques se distillent tel un baxter émotionnel. Tout est dosé pour satisfaire une demande polissée par les années. Malheureusement, ce rouage indigeste du bon sentiment porte préjudice à un personnage à la doctrine attachante: Patch Adams. Et ce n’est pas la prestation d’un Robin Williams statiquement égal à lui-même, dans ses rôles invariablement farfelus, qui le ranimera. Sans surprise, quoi…

 

A propos de l'auteur

Journaliste