Equipe:
Durée: 99‘
Genre:
Date de sortie: 04/11/2014
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un père beurre, une mère juive, son domicile dans une cité, un beau-père qui lui tape dessus, Stéphanie a un lourd bagage à porter. Et en plus, son grand-père, le totem de la famille de sa mère, vient de mourir...

Notre critique:

Publié en 2011, le roman Papa Was Not A Rolling Stone avait fait connaître non seulement une nouvelle romancière, mais aussi la vie d’une jeune femme nommé Sylvie Ohayon puisqu’il s’agissait d’une autobiographie.
Depuis, elle a publié deux autres romans et a décidé d’adapter et de réaliser au cinéma son premier roman. PAPA WAS NOT A ROLLING STONE est donc un ‘biopic’ pas comme les autres puisque c’est une véritable artiste orchestre qui gère tout cela.
Histoire engagée, rageuse même par moment, le film traite, à l’instar d’un BANDE DE FILLES en ce moment sur nos écrans, du racisme ambiant, de la difficulté pour les habitants des cités de sortir de leur condition alors que l’éducation fait défaut.
Malheureusement ce qui passe plutôt bien en roman a parfois du mal à être rendu au cinéma. Et le foisonnement des idées et des pistes, tracées mais non abouties, des dialogues en dents-de-scie et une oscillation entre drame et comédie donne un côté décousu à l’ensemble.
La cohésion vient donc plutôt d’une interprétation et d’un casting assez réussi. La jeune Doria Dachour campe donc le double de Sylvie Ohayon avec beaucoup de talent prometteur, Aure Atika, actrice qui réussit une carrière tant au cinéma qu’à la télé, se glisse dans la peau de la mère insouciante et Marc Lavoine joue avec beaucoup de conviction ce beau-père brutal et salopard.
 
Que dire de plus si ce n’est que l’on attend avec une certaine curiosité le deuxième long d’une réalisatrice/romancière qui, en tout cas, a quelque chose à transmettre! 

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...